Publicité index

Pub articles cadre

Pub articles cadre

Première partie :

De la lampe à huile à la LED

Introduction

L'éclairage a toujours été une grande préoccupation pour les hommes. Lucie, Archimède, Louis XIV et Napoléon ont tous été confrontés à l'impossibilité de jouir d'un éclairage artificiel équivalent à celui du soleil. Ce n'est que depuis quelques décennies que les hommes possèdent des sources lumineuses émettant une lumière de qualité. Comment, au fil des siècles, les savants et les inventeurs ont-ils fait progresser l'éclairage?

L'éclairage sans électricité

Le plus vieux système d’éclairage utilisé par les hommes est sans doute la lampe à huile. Les lampes à huile primitives étaient constituée d’une pierre creuse remplie d’huile végétale dans laquelle trempait une mèche. Bien sûr, selon les pays et les époques, cette méthode connut des variantes, que se soit au niveau de la matière de la mèche ou de la constitution du "carburant".

Par exemple, les Grecs utilisés des lampes en bronze décorées pour les cérémonies et en terre cuite pour l’usage domestique.

C’est au Moyen Age qu’apparaissent les bougies (suif durci autour d’une mèche). En France, dès les années1000, les bouchers fondaient des graisses animales pour fabriquer les bougies.

L’amélioration des lampes à huile au XVIII ème siècle visèrent à perfectionner  l’éclairage et à stabiliser la flamme.

En 1784, le physicien Argand propose un bec à double courant d’air. La lampe est composée de deux tubes emboités qui l’alimente en air. La mèche devient circulaire ce qui assure une très bonne combustion de l’huile améliorant ainsi le rendement et la luminosité. La lampe d’Argand connue de nombreuses améliorations.

La lampe à tringle (inventée par Argand, Quinquet et Lange) est composée d’un réservoir d’huile renversé ce qui permet de réguler l’écoulement de l’huile. Cette lampe fonctionne sur le principe du vase de Mariotte.

La lampe à niveau constant et à réservoir latéral inventée vers 1780 par le chimiste Proust permet d’obtenir une flamme régulière.

En 1817, Eugène Chevreul découvrit l'acide stéarique. Cette découverte aboutit quelques années plus tard à la commercialisation de la bougie stéarique. Cette dernière est de meilleure qualité que la chandelle et peu chère de surcroît. En effet, les matières grasses qui la composent sont peu chères. Il est tout de même à noter que cette bougie a été développée dans la même période que l'éclairage au gaz, et pas avant.

La lampe au gaz connut une expansion importante dans les années 1800 grâce à la production industrielle de gaz par distillation de la houille (William Murdock). En 1829, Paris est éclairée au gaz. Cependant,  l'éclairage au gaz n'a pas été à la portée de tous. Les campagnes ne connurent pas ce luxe.

La lampe à pétrole ou plutôt la lampe à huile éclairante de pétrole connut un grand succès vers 1860 suite à la découverte aux USA d'importants gisements de pétrole. Cette nouvelle huile va vite remplacer toutes les autres types d'huile et ira même jusqu'à inquiéter l'industrie de l'éclairage au gaz. Quant à la lampe à pétrole elle même, elle va substituer au bec Argand le bec Américain (mèche plate). Ce qui lui confèrera une fabrication et un entretient simple.

Suite de l'article : L'apport de l'électricité dans l'éclairage


 

EuroLED

 

Actualités

Copyright © 2017 Portail d'information sur les LEDs, les OLEDs et éclairage. All Rights Reserved. Designed by JoomlArt.com. Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.