Publicité index

Pub articles cadre

L'éclairage a un coût, supérieur à celui que l'on croit, malgré que le prix du kilowattheure ne soit pas élevé (de l'ordre de 0,10€/kWh) en France. Le coût de l'éclairage possède plusieurs composantes :

  • Coût de l'énergie (prix du kWh, puissance installée...)
  • Coût matériels (prix de la lampe, de l'installation...)
  • Coût de la maintenance (interruption de l'activité, manutention...)

Pub articles cadre

Vision "industrielle" et "lieux publics"

Parmi ces trois composantes, une est trop souvent mise de côté : la maintenance. En effet, c'est un poste de charge très important pour les industriels. Imaginez un instant le coût du remplacement des lampes d'un tunnel... le trafic doit être interrompu, et les lampes doivent être remplacées (démontage, montage, précautions vis à vis de la pollution accumulée...).

Dans le cas des applications industrielles et publiques, les deux composantes essentielles sont les coûts énergétiques et les coûts de maintenance. En effet, au prix de l'intervention sur la voirie, le prix intrinsèque de la lampe importe peu

Coût de la maintenance de l'éclairage

Il ne va pas sans dire que les industriels doivent réaliser une analyse des coûts assez poussée pour ne pas gaspiller de grandes sommes den éclairage.

Vision "domestique"

Pour les applications domestiques, le poste "maintenance" n'est pas à prendre en compte puisqu'on a tous cinq minutes pour changer une ampoule. Par contre, du fait des contraintes de confort, il n'est pas possible de recourir à de nombreux types de lampes.

  • Les puissances lumineuses nécessaires étant faibles (généralement inférieures à 1500 lumen), il n'est pas possible d'installer des sources de forte puissance mais dotés d'une excellente efficacité lumineuse (notamment des lampes à décharge aux halogénures métalliques).
  • L'esthétique étant privilégiée,  le recours aux luminaires massifs n'est pas envisageable. On voit mal une pièce de séjour dotée de tubes fluorescents.
  • La qualité de lumière exigée demande un bon indice de rendu des couleurs (IRC).

Du fait de toutes ces exigences, les seules lampes utilisables sont les lampes à incandescences (classiques et halogène) ainsi que les lampes fluocompactes. Dans certains cas, les tubes fluorescents sont utilisables, à condition qu'elles soient bien intégrées dans le design.

Pour donner un ordre d'idées, voici un comparatif succinct des trois sources d'éclairage généralement utilisées dans les foyers. Ces trois lampes domestiques de technologies différentes émettent un flux lumineux similaire, légèrement inférieur à 1000 lm. Le prix du kWh a été prit à 0,10€.

Ampoule incandescente Ampoule halogène Ampoule fluocompacte
Classique Halogène Fluocompacte
Coût énergétique
(Equivalent CO2)
75 W 60 W 16W
Durée de vie 1000 h 2000 h 10 000 h
Coût d'achat 0,80 € 5,1€ 16€
Coût de l'énergie (sur la vie de l'ampoule) 7,5 € (Sur 1000 h) 12 € (sur 2000 h) 16 € (sur 10 000 h)
En jaune : coût de l'énergie
En bleu : côut de l'ampoule
Camembert 10%/90% Camembert 30%/70% Camembert 50%/50%

Notez que ces graphiques sont réalisés à l'ordre de grandeur. Ils sont représentatifs des produits que l'on rencontre dans les catalogues. Selon le type d'ampoule choisi, les proportions relatives des couts d'électricité et d'achat sont variables. En effet, il existe tellement de modèles de lampes fluocompactes (les durées varient du simple au quadruple, la qualité de la lumière va du juste correct à la perfection et les efficacités lumineuses fluctuent dans des proportions non négligeables) que les camemberts sont à considérer à l'ordre de grandeur.

Conclusion : selon que l'on choisisse d'installer une ampoule classique, halogène ou fluocompactes, les proportions entre les coûts de l'électricité et les coûts d'achat fluctuent énormément. Pour l'environnement, mieux vaut investir dans une lampe que dans les factures l 'électricité !

Et même si parfois les ampoules fluocompactes ne valent pas toujours le coup (cas de celles qui sont bas de gamme, c'est à dire dotée d'une faible durée de vie de l'ordre de 5 000 h et qui n'ont pas une très bonne efficacité lumineuse à cause de leur système d'alimentation), on doit reconnaitre qu'elles réduisent la consommation d'énergie.

Ce schéma tend à penser que l'éclairage ne coûte pas cher dans une habitation. Mais cela est faux car l'électricité nécessaire à alimenter 5 ampoules à incandescence de 100W pendant  2 000h par an coûte 100 €. Si vous possédez une habitation de taille importante, et que vous climatisez l'été (la chaleur émise par lampes engendre une surconsommation de la climatisation ), ce chiffre a vite fait de grimper.

Consommation énergétique d'un ménage



Site infoSiteSite linksPage linksDirectoriesTrafficSocialY! linkdomain:0Y! page links:0Majestic Seo links:-DMOZ:-Yahoo directory:-BOTW:?Business.comAge:-Compete uniques:0Traffic value:-CompetitionRank CheckSEO XRayRSS

 

EuroLED

 

Actualités

Copyright © 2017 Portail d'information sur les LEDs, les OLEDs et éclairage. All Rights Reserved. Designed by JoomlArt.com. Joomla! is Free Software released under the GNU General Public License.